IFMEM de Poissy

Présentation du métier

Testez-vous en ligne pour vous aider à savoir si le métier de manipulateur est fait pour vous ?

 Si vous obtenez une majorité de « non » contactez-nous afin que nous puissions vous donner des informations complémentaires sur le métier et la formation.

Une formation, un diplôme d’État, pour accéder aux 4 secteurs d’activités ci-dessous :

Imagerie médicale

Principe :

Utilisation des rayons X et autres agents physiques pour obtenir une image anatomique. Ces images sont une aide essentielle à l’établissement d’un diagnostic médical. Les techniques les plus répandues sont la radiologie (conventionnelle et assistée par ordinateur), le scanner, l’échographie (ultrasons) et l’imagerie par résonance magnétique (radiofréquence).

Rôle du manipulateur :

  • Réaliser, en collaboration avec le médecin, les examens d’imagerie de projection ou en coupes,
  • Assister le médecin pour les techniques interventionnelles.

Médecine nucléaire

Principe :

Administration de radio-isotopes dont le devenir est suivi dans l’organisme à l’aide de détecteurs sensibles (Gamma Caméra) couplés à un ordinateur qui permet le traitement des informations et l’obtention d’une image anatomique et physiologique d’une partie du corps ou d’un organe afin de réaliser un diagnostic.

Rôle du manipulateur :

Préparer et injecter les radioéléments sous contrôle médical et réaliser le traitement et l’obtention de l’image. Les radioéléments peuvent être également utilisés pour le traitement de certaines maladies cancéreuses.

Radiothérapie

Principe :

Utilisation des radiations ionisantes dans le but de traiter les pathologies cancéreuses.

Rôle du manipulateur :

  • Participer à la mise en place et la préparation du traitement ;
  • Réaliser les séances de radiothérapie ;
  • Assister le radiothérapeute dans le suivi des patients.

Électrophysiologie

Principe :

Application médicale diagnostique et thérapeutique des courants électriques, des ondes mécaniques et des ondes électromagnétiques non ionisantes.

Rôle du manipulateur :

  • Assurer en électrophysiologie le positionnement du patient, le réglage des appareils, le déclenchement et la surveillance de l’application des traitements ;
  • Assurer la sécurité des personnes dans le cadre des actes qu’il exécute.

FINALITES DE LA FORMATION 

Le référentiel de formation des manipulateurs d’électroradiologie médicale a pour objet de professionnaliser le parcours de l’étudiant, lequel construit progressivement les éléments de sa compétence à travers l’acquisition de savoirs et savoir-faire,attitudes et comportements.
L’étudiant est amené à devenir un praticien autonome, responsable et réflexif, c’est-à-dire un professionnel capable d’analyser toute situation de santé, de prendre des décisions dans les limites de son rôle et de mener des interventions, seul et en équipe pluri-professionnelle.
L’étudiant développe des ressources en savoirs théoriques et méthodologiques, en habiletés gestuelles et en capacités relationnelles. Il établit son portefeuille de connaissances et de compétences et prépare son projet professionnel.
L’étudiant apprend à reconnaître ses émotions et à les utiliser avec la distance professionnelle qui s’impose.

Il se projette dans un avenir professionnel avec confiance et assurance, tout en maintenant sa capacité critique et de questionnement.
L’étudiant développe une éthique professionnelle et acquiert progressivement l’autonomie nécessaire à sa prise de fonction.

Exercés au raisonnement clinique et à la réflexion critique, les professionnels formés sont compétents, capables d’intégrer plus rapidement de nouveaux savoirs et savent s’adapter à des situations variées.

Principes pédagogiques

Le référentiel de formation est articulé autour de l’acquisition des compétences requises pour l’exercice des différentes activités du métier de manipulateur d’électroradiologie médicale. Le référentiel de formation met en place une alternance entre l’acquisition de connaissances et de savoir-faire reliés à des situations professionnelles, la mobilisation de ces connaissances et savoir-
faire dans des situations de soins, et, s’appuyant sur la maîtrise des concepts, la pratique régulière de l’analyse de situations professionnelles.

La formation est structurée autour de l’étude de situations donnant aux étudiants l’occasion de
travailler trois paliers d’apprentissage :
– « comprendre » : l’étudiant acquiert les savoirs et savoir-faire nécessaires à la compréhension
des situations ;
– « agir » : l’étudiant mobilise les savoirs et acquiert la capacité d’agir et d’évaluer son action ;
– « transférer » : l’étudiant conceptualise et acquiert la capacité de transposer ses acquis dans des situations nouvelles.
Le référentiel de formation est organisé pour mettre en relation les connaissances à acquérir et le développement des compétences requises. Les unités d’intégration mobilisent l’ensemble des savoirs autour des situations professionnelles. La progression dans l’acquisition des compétences est formalisée sur le portfolio.
Le parcours de formation tient compte de la progression de chaque étudiant dans sa manière d’acquérir les compétences. Ce parcours développe ainsi l’autonomie et la responsabilité de l’étudiant qui construit son cheminement vers la professionnalisation.


La posture réflexive

L’entraînement réflexif est une exigence de la formation permettant aux étudiants de comprendre la liaison entre savoirs et actions, et donc d’intégrer les savoirs dans une logique de construction de la compétence. Cette posture consiste non seulement à positionner des travaux cliniques ou pratiques dans la
formation, mais surtout à revenir sur les acquis, les processus et les stratégies utilisées pour en dégager les principes transposables.

Ainsi sont nommés et valorisés les principes de l’action, les références scientifiques, les schèmes d’organisation, tout ce qui contribue à fixer les savoirs et les rendre disponibles et mobilisables lors de la réalisation d’autres activités.


La posture pédagogique

Les modalités pédagogiques sont orientées vers la construction de savoirs par l’étudiant. Elles relèvent d’une pédagogie différenciée. Elles s’appuient sur des valeurs humanistes ouvertes à la diversité des situations vécues par les personnes.
Le formateur développe des stratégies qui aident l’étudiant dans ses apprentissages en milieu clinique.

Il trouve des moyens et méthodes pédagogiques qui affinent le sens de l’observation et de l’analyse et permettent à l’étudiant d’exercer sa capacité de recherche et de raisonnement dans ses expériences.
Le formateur se centre sur des exercices faisant le lien entre :
– l’observation et les hypothèses de diagnostic ;
– les signes et les comportements ;
– une histoire de vie et une situation ponctuelle ;
– l’état du patient et l’investigation ou le traitement ;
– les contextes de ressources technologiques et les exigences diagnostiques et thérapeutiques.

Le formateur donne les moyens d’acquérir un positionnement professionnel au travers de situations simulées ou analysées.
Il aide à l’acquisition d’une démarche visant à déterminer les problèmes de soins et les interventions en rapport et permet l’exercice d’un raisonnement inductif, analogique ou déductif.

Les principes d’évaluation et de validation

Les formes et contenus de l’évaluation sont en adéquation avec les principes pédagogiques.
Une démarche de mise en lien et perspectives des différents acquis sera favorisée lors de la validation de l’ensemble des unités d’enseignement, y compris lors des évaluations écrites relatives aux connaissances théoriques.

La validation des unités d’intégration reposera sur :
– l’utilisation des différents acquis en lien avec une situation ;
– la mobilisation active et dynamique de ces acquis et la mise en œuvre des compétences ciblées
par l’unité dans une ou plusieurs situations ;
– la capacité d’analyse des situations proposées.
La validation des stages reposera sur la mise en œuvre des compétences requises dans une ou plusieurs situations.

L’IFMEM du CHIPS est certifié QUALIOPI.

Les formations qui entrent dans le cadre du DPC sont enregistrées auprès de l’ANDPC. De plus, notre organisme est référencé sur Datadock.

Si vous êtes en situation de handicap, un référent est à votre disposition au sein de l’IFMEM pour tout renseignement »

Pour le contacter : ifmem.chips@ght-yvelinesnord.fr

Les locaux de l’IFMEM ne permettent pas l’accueil de personnes à mobilité réduite (PMR)